C'EST POSSéDER UN TRéSOR QUE DE JOUIR D'UNE SANTé PARFAITE

Proverbe oriental     

Avec ou sans lait ? Avec ou sans lactose ? Avec ou sans vache ? Laitage ou fromage ? Allergie ou intolérance au lactose ?

 

Pas facile de  s’y retrouver et d’avoir de bons arguments  pour orienter nos choix de consommation!

Ce billet ne rentre pas dans le vaste débat de consommer ou ne pas consommer des produits laitiers (nous sommes les seuls à continuer de nous nourrir de lait à l’âge adulte) mais s’adresse à ceux qui ont choisi d’en consommer et souffrent de certains troubles associés à leur consommation.

De plus en plus de personnes se plaignent de symptômes généraux ballonnements, douleurs abdominales diarrhées, constipation, vomissements ou fatigabilité qui peuvent parfois être liés à une intolérance au lactose ou alors à une allergie aux protéines de lait (deux choses différentes). 

Parallèlement les produits sans lactose fleurissent dans les supermarchés.

Alors que faire, que choisir ?

 

Voici quelques faits intéressants pour alimenter votre refexion:

 

  • La plupart de la population européenne est capable de digérer une certaine quantité de lactose car elle possède suffisamment de lactase (une enzyme permettant la digestion du lactose); mais ce n'est pas le cas de tous (nous ne sommes pas égaux face au lactose; c’est ce qu’on appelle le déficit primaire ou acquis en lactase). Certaines personnes peuvent même naître avec un déficit congénital en lactase mais c’est rare. D’une manière générale la quantité de personnes avec une production de lactase insuffisante croit du Nord (4% de scandinaves) au Sud ( 80% d’africains).

  

  • Tous les produits laitiers n’ont pas la même teneur en lactose. Un fromage frais en contiendra bien plus que un fromage à pâte dure ou il ne sera présent que sous forme de traces. En cas d’intolérance parlez-en à une personne compétente qui vous aidera à orienter vos choix en matière de produits laitiers et vous conseillera sur la manière de les consommer. Les différences sont également notables entre les produits de vache, de chèvre et de brebis.

 

  • Vous pouvez être intolérant au lactose et consommer une certaine quantité de fromage sans que des troubles ne se manifestent! Cela s’explique par la grande différence de teneur en lactose des produits laitiers, votre organisme est probablement capable d’assimiler une quantité définie de lactose.

 

  • Une intolérance au lactose n’est pas une allergie aux protéines de lait !
    Même si les symptômes peuvent être proches, l’intolérance au lactose est un problème digestif alors que l’allergie aux protéines de lait est un problème immunitaire. 


  • Il y a beaucoup de lactose caché dans l’alimentation industrielle, souvent ou l’on ne s'y attend pas: charcuterie, jus de fruits, céréales, potages voir même dans les médicaments (excipients).

 

 

  • Le lait sans lactose que l’on trouve maintenant dans la plupart des magasins est un lait dans lequel on a ajouté en usine une certaine quantité de lactase. Il est «comme prédigéré» et convient aux personnes intolérantes au lactose mais pas aux personnes allergiques aux protéines de lait (caséine). Ce n’est pas un lait chimique, à part le lactose on y retrouve tous les composants d’un lait industriel ( on est bien sur loin du lait frais des vaches de nos montagnes).

  •  

    6 conseils généraux pour les personnes intolérantes au lactose et désirant consommer des produits laitiers


 

  • ENQUETEZ. Observez vos réactions au lactose. Quelle quantité de quel aliment pouvez-vous consommer sans l’apparition de troubles ?
  • RECENSEZ tous les apports de lactose de votre alimentation quotidienne, pensez aux sources cachées!
  • CHOISISSEZ si vous souhaitez consommer du lait de vache. Si vous êtes intolérant, prenez-le sans lactose. (Sachez néanmoins qu’il existe un grand choix de laits végétaux de substitution).
  • PRIVILEGIEZ des aliments à faible teneur en lactose (emmenthal, fromage de brebis, chèvre,  mozzarella, parmesan....). Demandez conseil.
  • REPARTISSEZ votre consommation de produits laitiers sur la journée afin d’éviter l’absorption de trop grandes quantité qui hors le probème d'intolérance ne sont pas bonne pour votre santé.